Les lecteurs réguliers ne seront pas surpris : nous ne pouvions terminer cette année de partage sans un petit bilan chiffré du voyage ! Les chiffres sont une traduction relativement concrète de ce que nous avons réalisé et vécu. Pour les non cyclistes, ils dimensionnent le voyage, le rendent tangible et compréhensible. Pour les cyclistes ou futurs cyclistes, ils donnent des repères et des points de comparaison, ils alimentent des scénarios. Et nous, et bien on prend à vrai dire pas mal de plaisir à jongler avec des tableaux Excel !

Pour ce bilan final, on a fait copieux, en ajoutant une bonne louchée de dénivelé, en essayant de croiser les données, de les observer dans le temps et en se lâchant sur les graphiques ! Si vous avez du mal à terminer la lecture, ne culpabilisez surtout pas : on aurait même pu le faire juste pour notre plaisir personnel !

Le kilométrage
Nous avons pédalé 16287 kilomètres. C’est 40% du tour de la Terre en suivant l’équateur. 21 fois Paris-Marseille. 7,86 millions de tours de roue de vélo (la grande !). … En moyenne nous avons roulé 73,5 km par jour pédalé (et 49 km par jour total de voyage). Voilà comment cela à évolué, en essayant de lisser sur plusieurs jours et en repérant les périodes particulières :

Nos étapes sont évidemment relativement variables, voici leur répartition :

Les grandes étapes, au-delà de 100km, sont généralement liées à une contrainte (de temps,…). Entre 75 et 100km, on est sur une bonne étape standard. Entre 50 et 75 c’est généralement qu’il y a du dénivelé… Et en dessous de 50km ce sont les « demi-étapes », qu’on pratiquait souvent juste avant ou juste après les nuits d’hôtel.

Le rythme
Nous avons pédalé 220 jours sur les 330 jours de voyage. Exactement 2 jours sur 3.
Finalement, nous avons fait 1067 heures de vélo ou encore 45 jours non-stop ! Là aussi il y a de grandes disparités :

Et nous avons roulé à 15,01km/h (pour compléter le référentiel : le Tour de France se court généralement juste au-dessus des 40km/h…).

Et nous avons établi notre record de vitesse à 83km/h ! Cela secouait un peu…

Le dénivelé
135 919 mètres de dénivelé positif (et autant de négatif). C’est 97 fois la montée du Tourmalet. Cela représente 617 mètres par jour de vélo et 841 mètres par 100km parcourus. Là encore un petit aperçu plus détaillé permet de se remémorer le voyage et de s’apercevoir que nous avons opté, en première partie de voyage, pour la régularité, avec quelques étapes de montagne mais pas de grande traversée de massifs.

Le dénivelé positif explique en partie la vitesse moyenne, mais en partie seulement. Il faudrait ajouter dans l’analyse quelques autres facteurs : le dénivelé négatif bien sûr, l’état de la route, la météo, la durée des étapes…

Dormir, manger, voyager

Il n’est pas évident d’observer des tendances claires dans la typologie de nos nuits…On retrouve quand même quelques explications :
– la présence de la famille, des amis et des campings en Europe
– le super accueil des stambouliotes en janvier, pendant qu’on attendait notre nouveau cadre
– les nuits d’hôtel pour nos vacances kirghizes en juin
– les nuits dans les transports pour le transfert Chine-Suède
– les bivouacs du mois d’août, en Scandinavie notamment

Mais quelle que soit la saison on retrouve des nuits en bivouac, comme quoi le froid n’est qu’un obstacle relatif ! Et quel que soit le pays on arrive à dormir chez l’habitant, même si il est vrai que cela est plus fréquent entre janvier et avril, c’est à dire en Turquie et en Iran. La diversité des nuits se retrouvent aussi en observant les séries : au maximum nous avons enchainé 7 nuits sous la tente (c’était en Grèce, au mois de décembre, mais avec un climat relativement doux).

Il faut dormir mais il faut aussi manger. On a passé en revue nos repas du midi : si on ne regarde que les jours de vélo, on pique-nique « seulement » 80% du temps. Comme quoi on se laisse vite tenter par un petit resto ! Mais certains cyclo-voyageurs vont beaucoup plus au resto que nous : pour se réchauffer et éviter de porter !

Les loisirs
Pendant une année de voyage à vélo, on ne fait pas que pédaler, heureusement. Outre l’écriture du blog, les loisirs sont en bonne partie dominés par la lecture. On a refait le compte : à deux nous avons lu 52 livres. Ce n’est pas colossal mais c’est beaucoup plus que dans nos vies « normales » ! Il y a finalement peu d’autres occupations : des films de temps en temps, quand on arrive à télécharger quelque chose. Un tout petit peu de musique et des podcasts. De la photo (autour de 3900 clichés, après avoir fait le tri, une photo tous les 4 kilomètres en moyenne).

Ah si, on a quand même fait pas mal de tourisme ! On a compté entre 60 et 70 jours qu’on peut vraiment qualifier de touristiques, ce qui fait quand même pas mal, il faut bien l’avouer…Et on aura visité au final 36 sites classés au patrimoine culturel ou naturel mondial de l’UNESCO !

On pourrait aussi vous parler du voyage en soit : 17 pays, 6 visas, 3200 kilomètres en bus, 5650 en train, 830 en bateau (donc au final, on aurait fait du vélo que sur 63% de notre trajet !).

La communication
Nous avons aussi beaucoup de plaisir à partager nos histoires avec vous tous : 309 tweet, 72 articles sur le site internet (en comptant celui-ci !). Et vous avez été au rendez-vous ! 62 781 pages lues sur le site internet, 443 commentaires : un grand merci pour tout cet intérêt ! Et voici le palmarès de vos articles préférés :

Nb de vues
Petite analyse comparative d’une huile d’olive italienne et d’une huile crêtoise 458
Fracture émotionnelle 422
Iran – premières images 406
Les Pignons comme vous ne les avez jamais vu ! 389
Bien partis ! 387
Top 5 de nos activités underground à Istanbul ! 384
Terminus, tout le monde descend ! 368
Sur les routes tadjiques 363
L’envers du décor 347
2ème mois des Pignons : encore des chiffres ! 336
Le Kirghizistan… en roman photo ! 333
Bienvenue chez nous ! 332
Premier mois des Pignons – les chiffres ! 323
Thé comme Turquie 317
La dictature du poids 316
On dort où ce soir ? 316
À la découverte des agritourismo italiens 314
Suède 1 – Mongolie 0 313
Les chiffres du 3ème mois 311
Quizz des Pignons Voyageurs – épisode 1 310
C’est les vacances ! 297
Un Noël crétois ! 296
Le Pamir ou nos trois fins du monde 295

Sans surprise on retrouve les vidéos et les articles relatant les moments clé (le départ, l’arrivée, la casse du cadre,…). L’article sur l’huile d’olive et celui sur Istanbul doit aussi recevoir des visites d’internautes cherchant des bons plans.

Le budget

12500 € à deux au total. Soit 6250 € chacun (trajet de retour compris), hors investissement matériel initial c’est-à-dire vélo, matériel de camping… (qui est relativement élevé dans notre cas, car Roméo est dans la catégorie des diamants du vélo…). Cela équivaut à 19,5€/jour en moyenne/personne.

Même si un certain nombre de nos lecteurs (voir tous) peuvent se le permettre, ça reste une petite somme. Ayant travaillé 6 ans chacun, nous n’avons pas eu de mal à rassembler ce pécule. On a donc tendance à dire facilement que le voyage à vélo ne coûte pas cher, notamment car nous passons un certain nombre de nuis en tentes. Cela étant les budgets des cyclovoyageurs sont très très variables et dépendant de leur manière de voyager (nombre et type d’hôtel, restaurants, visites, recours au transport…). Nous nous considérons comme des cyclo-voyageurs à relativement gros budget, puisque une majorité des voyageurs croisés en route ont pour budget 10€/jour ; certains descendant même jusqu’à 5€/jour ; inversement un cyclo voyageur croisé en route avait un budget de 55€/jour : tous les cyclo-voyageurs sont dans la nature !

%d blogueurs aiment cette page :