Nous n’avions pas eu de soucis mécaniques majeurs (et même mineurs) jusqu’à présent, mais pour Noël nous avons été gâté ! Récit illustré.

De la sérénité…
Météo clémente, zéro bobo, pas de soucis mécaniques…  Nous sommes sereins, et commençons à nous dire que la Mongolie est réellement à la portée de nos coups de pédales! Ce début de voyage nous semble presque facile. Trop facile ?

A l’effroi…
26 décembre matin. Nous sommes guillerets, il fait 20 degrés, c’est sur notre balcon avec vue sur le mer (cf  article de Noël) que nous commençons le grand nettoyage mensuel de Roméo, en chantonnant (ou presque). Quand soudain, passant un coup de chiffon sur le cadre, Julien découvre qu’une des soudures a totalement lâché, sous le siège passager ! Une belle fracture donc…

2017-12-29_03-44-50

Incompréhension…
Nous cherchons à comprendre… Nous n’avons pourtant pas brutalisé notre bien-aimé Roméo, aucune chute, quelques pistes et nids de poule certes, mais rien d’alarmant ! Un chargement conforme aux instructions du vendeur et bien en-deçà de la recommandation du constructeur. Plus étonnant encore : nous ne nous sommes pas vraiment rendu compte de la fêlure en roulant. Enfin presque : la veille de Noël, nous avons eu l’impression d’avoir perdu en rigidité : on s’est dit que la fourche avait repris un peu de souplesse. En fait ce n’était pas tout à fait aussi trivial…

Détermination !
Bon, après quelques minutes de déprime, on se reprend en main !
1ere étape : appeler notre vendeur pour confirmation du diagnostic … Christophe répond de suite : soudure cassée donc, un problème qui arrivait sur d’anciennes versions de ce tandem. Et nous propose des débuts de solutions. A priori, on devrait avoir droit à un cadre tout neuf, car il s’agit bien d’un défaut de soudure, sans lien avec notre utilisation.  Mais en attendant de le recevoir (l’entreprise fabricant le vélo est fermée jusqu’au 8 janvier… plus au moins 15 jours de délai de livraison…), nous pouvons toutefois tenter de faire ressouder sur place !

2eme étape donc: Trouver quelqu’un capable de souder l’aluminium dans la petite ville d’Agios Nikolaos, avec qui on puisse un minimum communiquer en anglais. Le gérant de notre hôtel nous envoie chez un garagiste qui se sent prêt à relever le défi. On lui laisse Roméo en attendant qu’il trouve un moment pour s’en occuper. 24h après, une fois passés en revue tous les articles du Web sur la soudure, on repasse, une nouvelle soudure est là !

Soudure Roméo from AUDREY RIMBAUD on Vimeo.

Soulagement teintée d’une petite pointe de stress
Au moment de remonter sur le vélo, nous ne sommes pas super sereins…  Nous voilà repartis depuis quelques jours, Roméo roule et à l’air d’aplomb. On croise quand même les doigts bien forts pour que la soudure tienne…le soudeur n’avait pas l’air prêt à mettre sa main au feu que cela tiendrait forcément éternellement… Il est néanmoins probable que l’on se fasse donc envoyer un cadre neuf, sans doute à Istanbul,  pour vraiment repartir sur de bonnes bases. Affaire à suivre donc…

%d blogueurs aiment cette page :