6 mois… Soit déjà la moitié du voyage ! Ce dernier mois, notre temps s’est partagé entre une séquence vélo assez intense en Iran, une séquence visa/découverte de Téhéran et des vacances sans Roméo dans le sud du pays.

8340 km
C’est le nombre total de kilomètres que nous avons parcouru en tandem du 7 octobre 2017 au 6 avril 2018 (soit 967 km pour le 6ème mois). Le record n’est donc pas pour ce mois-ci, résultat d’une longue pause pour Roméo, nos cuisses et nos fessiers !

12 jours pédalés sur 31
Comme on vous le disait, on est passé en mode « vacances » pour la 2ème partie du mois ! Nous avons donc laissé Roméo chez un de nos gentils hôtes pour découvrir les merveilles perses du sud de l’Iran (Shiraz, Yazd et Ispahan) avec deux amis (Alice et Cédric) venus nous rejoindre pour 15 jours.

DSC04888

14 heures de train
Nous avions, jusque-là, effectué l’ensemble de notre itinéraire terrestre en selle (et quelques traversées maritime en bateau). Nous avons pour la première fois changé de mode de transport et testé les trains de nuit iraniens, très conforts, les bus et la voiture ! L’occasion aussi de rappeler en graphique que le vélo, c’est une recherche de la lenteur :

2 nouveaux visas et 1 renouvellement
Avant de profiter de nos « vacances » sans vélo, nous avons réalisé le marathon administratif téhéranais tant redouté des cyclistes sur la route de la soie. Après près d’une centaine de photocopies, des fausses réservations de billets d’avion et d’hôtels, plusieurs passages chez le photographe (chaque ambassade ayant des exigences différentes concernant les photos d’identité…), et quelques dollars dépensés, de nombreux trajets en métro entre le centre ville et les ambassades (dans les quartiers chics), nous avons obtenu nos visa ouzbek et chinois et le renouvellement de notre visa iranien (pour un mois de plus). Le dossier pour le visa turkmène est également déposé mais nous n’aurons la réponse que 15 jours après le dépôt.

DSC04047

Julien a dû se raser pour l’occasion, la rumeur courant sur les forums de voyageurs que les autorités turkmènes ne délivrent pas de visas aux barbus, soupçonnés d’être des terroristes !

80,6 Km/jour pédalé en moyenne
La première partie d’Iran s’est faite à un bon rythme, notamment avec quelques journées de plat le long de la mer Caspienne. Si cette partie de la route était bien roulante, on ne peut pas dire que c’était franchement beau : une grosse route, très empruntée, bordée de bâtiments en tous genres sur des dizaines de kilomètres. Nous n’avons presque pas vu la mer ! Nous avons largement préféré la montagne à l’ouest de l’Iran, vraiment chouette !

2300 mètres d’altitude
On est monté encore un peu plus haut qu’en Turquie, dans les montagnes entre Khalkhal et Rasht… Petit échauffement en attendant le Pamir !

DSC03915

15 nuits à l’hôtel
Les vacances on vous dit ! Mais à part ça, comme en Turquie, nous recevons un excellent accueil des iraniens, et nous sommes fait hébergés à divers occasions. Les températures augmentant et les jours ralongeant, nous sommes parfois contents de nous retrouver au calme dans notre cocon !

1 bière et 1 verre de vin
L’alcool est officiellement interdit en Iran. Mais on trouve régulièrement des gens qui passent outre et ont leur petite production personnelle ! On a donc pu goûter une bière fraîche et un rouge ravigorant.

Audrey & Julien, les Pignons Voyageurs

%d blogueurs aiment cette page :